_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ __ __ __ _ _ _ __ _ __ _ _ __ __ __ __ __ _ _ __ __ _ __ __ _ __ __ _ _ _ __ __ __ __ _ _ __ _ N+B_VektorAssets_001_170321

Caravan Salon 2017 Nouveau concept de sécurité, une étape majeure

Crash-test réussi avec bravoure :
le Flair premier liner avec airbags – transformation du châssis d’origine Iveco Daily

Polch/Düsseldorf, le 25 août 2017 – Si cet été, la génération 2018 du Flair entre en production pourvu de son nouveau concept de sécurité, c’est à la suite de deux années de développement intensives. Le défi était de revoir complètement la construction du liner premium sur châssis Iveco Daily – en ayant la possibilité d’y intégrer entres autres, les airbags conducteur et passager. „Dans ce cas précis, nous devions, en tant que constructeur, garantir les fonctions de sécurité et ainsi effectuer tous les tests nécessaires en notre propre nom“, précise Hubert Brandl, Directeur de Niesmann+Bischoff. Dans un premier temps, cette transformation complète du châssis a nécessité une multitude de calculs et de nombreuses simulations informatiques, des crash-tests virtuels ont été effectués afin d’atteindre, étape par étape, la solution optimale. C’est seulement ensuite qu’ont suivi les nombreux tests „sur objet roulant“.

 

Avec 400 kilos à bord contre un mur en béton armé

Temps fort dans cette phase d’essai : un crash-test dans lequel un Flair complètement aménagé, comportant 400 kilos de charge, avec à bord 2 mannequins de 78 kilos chacun, est projeté contre un mur massif de 120 tonnes en béton armé. L’impulsion transmise équivaut à un choc sans freinage, à une vitesse de 135 kilomètres par heure contre un véhicule à l’arrêt. Les mesures d’accélération qui ont pu être relevées sur le châssis vont jusqu’à 57 g, au niveau du siège conducteur et passager on atteint encore les 30 g, ce qui signifie 30 fois l’accélération de la pesanteur. C’est plus particulièrement le déplacement du volant qui devait être minime, afin d’assurer la meilleure réception possible des mannequins dans l'airbag. D’autres éléments ont également été testés : le pare-brise collé considéré comme un élément constitutif de la structure du véhicule, les vitres latérales éclatant vers l’extérieur – des éléments de sécurité telle que la rétractation de la pédale de frein vers l’avant qui procure un espace de survie optimal. Parallèlement à la cabine de conduite, c’est la cellule complète et la construction intérieure qui ont été analysés lors du crash-test avec les mannequins. Les panneaux latéraux n’ont subi qu’une déformation minime et les dimensions des ouvertures restent inchangées : porte cellule, portes de soute et baies s’ouvrent sans problème. Une consigne supplémentaire stipule que les airbags ne doivent s’ouvrir qu’en cas de collision; l‘airbag ne doit pas se déclencher de manière inappropriée, comme lors de la fermeture avec intensité du capot moteur, le franchissement de bordure de trottoir ou de nids de poule. Le Flair a réussi ces différents tests.

 

Une coopération avec IVECO et ESTEPE

Les airbags conducteur et passager, l’ESP, les prétensionneurs de ceinture et les embases pivotantes de siège renforcées font désormais partie de l’équipement de série du Flair – tout comme le Pedal Release System qui renforce la sécurité du conducteur en cas d’accident. Lors d’une collision massive, cet équipement garantit la rétractation de la pédale de frein, afin de diminuer de manière drastique le risque de blessures infligées par celle-ci aux jambes du conducteur. Les ingénieurs associés à ce projet ont réalisé un concept global de sécurité, proposé exclusivement dans le Flair. Niesmann+Bischoff a d’ores et déjà procédé à la protection de ses droits. Ces nouveaux éléments de sécurité hissent le Flair à un niveau supérieur dans son segment et ainsi au sein de la catégorie premium des camping-cars : le Flair est le premier liner équipé d’airbags. Pour la mise en oeuvre de ce projet d’envergure, les spécialistes d’IVECO ont été rejoints par l’équipe d’ESTEPE, spécialiste néerlandais en optimisation de châssis, à qui cette mission de transformation a été confiée. Le renforcement du cockpit joue un rôle prépondérant dans les exigences de sécurité, qui sont confirmées par de nombreux tests extrêmes. Ce renforcement passe par une construction particulière du plancher et par une cloison qui compartimente la cabine de conduite par rapport au moteur. Le nouveau concept de sécurité fait partie intégrante de l’équipement de série et ne fera pas l’objet d’un supplément de prix.

Contact presse
Niesmann+Bischoff GmbH
+49 2654 933 0
info@niesmann-bischoff.com
Retour à l'aperçu